«Pétrole contre nourriture»: Total et Pasqua relaxés

le
0
Le tribunal correctionnel de Paris a considéré qu'aucun des délits de corruption, de trafic d'influence ou d'abus de biens sociaux retenus contre les prévenus n'était avéré.

Soulagement dans le box des accusés. Le Tribunal correctionnel de Paris a relaxé ce lundi tous les prévenus dans l'affaire des détournements du programme de l'ONU en Irak, «pétrole contre nourriture», dont le groupe pétrolier Total et l'ancien ministre Charles Pasqua. Dans ce dossier, vingt prévenus étaient jugés pour leur implication présumée dans la violation de ce programme humanitaire.

«C'est une claque magistrale pour l'instruction», a commenté Me Jacqueline Laffont, avocate de Charles Pasqua, dont le parquet avait requis la relaxe. A l'inverse, ce dernier demandait 750.000 euros d'amende à l'encontre de Total, poursuivi en tant que personne morale, et également relaxé. ««La société pétrolière que je représente est heureuse que cette relaxe soit effectivement totale», a déclaré...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant