Petrobras tente de redresser la barre

le
0

Le pétrolier brésilien Petrobras a présenté en fin de semaine dernière son nouveau plan d'investissement pour les années 2012-2016, qui remplace le plan 2011-2015 dévoilé l'an dernier. La compagnie détenue à 48% par l'Etat brésilien augmente de 11% ses investissements afin d'éviter un déclin de la production.

Petrobras prévoit désormais d'investir 236,5 milliards de dollars en quatre ans, contre 224,7 milliards selon le précédent programme. 60% de cette somme sera consacrée à l'exploration et à la production au large des côtes brésilienne, soit 141,8 milliards d'euros.

L'objectif de la compagnie est d'inverser la tendance au ralentissement de sa production. Celle-ci a continué à augmenter ces dernières années, mais très faiblement. Depuis les vastes découvertes de 2007, aucun gisement majeur n'a été mis au jour et les réserves actuellement exploitées tendent à s'épuiser.

Pour continuer à assurer ses niveaux d'extraction, Petrobras mise sur les pré-sel, ces gisements situés en eaux très profonde sous une importante couche de sel. Mais ils sont très onéreux à exploiter et il n'est pas certain que leur potentiel suffise à compenser le ralentissement de l'activité des gisements traditionnels.

Dans ses dernières estimations, le pétrolier brésilien a revu à la baisse ses prévisions de production à l'horizon 2020. Il anticipe 5,2 millions de barils par jour au Brésil et 5,7 millions dans le monde entier, les précédentes perspectives tablant sur 6,4 millions. La réalisation de ces objectifs dépendra en partie des cours mondiaux du pétrole, Petrobras tablant sur un baril de Brent compris entre 90 et 100 dollars durant les quatre prochaines années. En deçà de ce prix, le développement des pré-sel pourrait être compromis.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant