Petits dormeurs, gros mangeurs

le
1
Une heure et vingt minutes de sommeil en moins par nuit conduit à manger davantage : l'équivalent d'un hamburger chaque jour, selon une étude américaine.

«Qui dort, dîne». Ce vieux dicton pourrait résumer une étude américaine qui montre qu'en se privant d'une heure et vingt minutes de sommeil par nuit, on consomme 549 calories de plus par jour, soit l'équivalent d'un Big Mac. Si des travaux antérieurs avaient déjà établi le lien entre manque de sommeil et risque d'obésité, aucun n'avait calculé le nombre de calories ingurgitées de cette façon.

Dans l'état du Minnesota, des cardiologues de la clinique Mayo ont réalisé leur étude pilote sur 17 volontaires répartis dans deux groupes distincts et placés dans une maison à huit clos pendant onze jours. Composé de neuf personnes, le premier groupe a été autorisé à dormir normalement quand le second a vu son temps de sommeil réduit à 5 heures et dix minutes, soit 80 minutes de sommeil en moins. La nourriture était en accès libre.

Perturbation hormonale

Présentés lors d'une conférence annuelle sur le métabolisme à San Diego, les résultats ont révélé des dif

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le vendredi 16 mar 2012 à 16:01

    JPi - Pour manger moins payons nos dettes. L'intéret de la dette France est de 57 milliards d'euros par an. Le surendettement fait que la dette augmente de 90 milliards chaque année. On pourrait dire augmente 'automatiquement'. Que propose le Sarkollande devant une dette de 1.700 milliards ? De minables impôts à 500 millions de rapport 'possible'mais pas sur. Tristounet, indigeste.