Petites retraites : Valls annonce une «prime exceptionnelle» de 40 euros

le
7
Petites retraites : Valls annonce une «prime exceptionnelle» de 40 euros
Petites retraites : Valls annonce une «prime exceptionnelle» de 40 euros

Manuel Valls a profité de son discours de politique générale, mardi à l'Assemblée nationale, pour détailler le coup de pouce finalement accordé aux petites retraites et éteindre la polémique née la semaine dernière. Le chef du gouvernement a annoncé une «prime exceptionnelle» pour les retraités percevant moins de 1.200 euros par mois et confirmé que le minimum vieillesse serait revalorisé à 800 euros par mois contre 792 euros. Et ce, a-t-il insisté, «malgré la faible inflation».

Plus tard, sur le plateau du 20 Heures de TF1, le Premier ministre a précisé que cette prime exceptionnelle s'élèverait à «40 euros». En y ajoutant le coût du relèvement de 8 euros du minimum vieillesse, le coût pour l'Etat est de 250 millions d'euros.

Les atermoiements du gouvernement

Alors que Manuel Valls s'y était engagé fin avril, notamment pour calmer la colère des socialistes «frondeurs», le gouvernement avait annoncé vendredi qu'il ne comptait pas revaloriser les retraites inférieures à 1200 euros (6,5 millions de personnes concernées) qui devaient l'être à partir du 1er octobre en raison d'une inflation trop faible, . 

La décision a provoqué un tollé immédiat. A droite, mais aussi à gauche, où l'annonce n'a fait qu'attiser encore un peu plus les tensions entre le gouvernement et sa majorité à l'Assemblée nationale. Les frondeurs, qui en avaient fait un casus belli lors de l'examen du budget rectificatif de la Sécurité sociale, sont aussitôt montés au créneau. De leur côté, les radicaux de gauche, dont les voix pèsent lourd pour la majorité de Valls, ont réclamé illico un geste.

Le message a été entendu par le gouvernement, entamant dès ce week-end une opération déminage, juste avant le vote de confiance. Dans le JDD, le Premier ministre a d'abord affirmé vouloir «compenser l'effet négatif (de l'inflation) sur les petites retraites». Puis est venu le tour de Jean-Marie Le Guen, secrétaire ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodde12 le mercredi 17 sept 2014 à 10:11

    C'est pas mal les primes cela maintient l'imposition et la cascade de taxes qui va avec; et puis ce n'est pas forcément renouvelable. Au fait avec le cout d'un député combien de primes peut on verser aux petits vieux?

  • berco51 le mercredi 17 sept 2014 à 07:58

    Prime de 40 euros ; Le cynisme de la gauche qui par ailleurs se fait acclamer par le Medef est extraordinaire.

  • mcarre1 le mardi 16 sept 2014 à 23:43

    Avec 800€ de retraite on n'achète pas les gadgets inutiles dont les prix baisse. On a juste de quoi payer le nécessaire qui augmente de plus de 2,5%: nourriture, énergie, transport, logement et des médicaments qui sont de moins en moins bien remboursés. Résultat, avec cette hausse ridicule de 1%, il y a 1 ou 2% de baisse de pouvoir d'achat.

  • mcarre1 le mardi 16 sept 2014 à 23:39

    40€? Et en 2016, ce sera 2 tickets de pain, 1 ticket de lait, et 1 ticket de chicorée?

  • fbordach le mardi 16 sept 2014 à 22:22

    Super! C'est vraiment se moquer du monde!...

  • M1961G le mardi 16 sept 2014 à 17:17

    même à 1200 euros par mois , un français à la retraite est heureux en France . n'oublions pas que des jeunes travaillent pour moins que cela et eux ont des dépenses supplémentaires pour se rendre sur leur lieux de travail . et puis après tout on a la retraite en rapport avec ses cotisations ,non!!!!!

  • M1961G le mardi 16 sept 2014 à 17:14

    c'est un gouvernement de lâche qui se moque du déficit , mais se préoccupe de son électorat . 6.5 millions de français pour hollande c'est de s'assurer un électorat . c'est une honte pour la France que nos politique pense d'avantage à leur poste qu'a la santé de la France . ces 6.5 millions de français ne sont pas gênés de spolier leurs petits enfants . ces retraités qui profitent au maximun , au détriments des générations futures .