Petite manifestation contre le "régime militaire" au Caire

le
0

LE CAIRE, 21 janvier (Reuters) - Une cinquantaine d'Égyptiens ont manifesté mercredi dans le centre du Caire pour dénoncer le "régime militaire" à l'approche du quatrième anniversaire du soulèvement populaire contre Hosni Moubarak en 2011. De tels rassemblements sont devenus rarissimes en Egypte depuis qu'ils sont sévèrement encadrés par une loi adoptée fin 2013, après le renversement du président islamiste Mohamed Morsi par l'armée à la suite de grandes manifestations, et que nombre de leaders du soulèvement de 2011 ont été jetés en prison. Certains, dont le blogueur Alaa Abdel Fattah, hospitalisé mercredi, sont en grève de la faim. ID:nL6N0V03AK Les manifestants qui scandaient "à bas le régime militaire" et "le peuple veut la chute du régime", deux des slogans à la mode il y a quatre ans, ont rapidement été dispersés par les forces de l'ordre qui ont fait usage de gaz lacrymogène et de grenaille. Treize personnes ont été arrêtées, a-t-on appris de sources sécuritaires. Le président Abdel Fattah al Sissi, l'ancien homme fort de l'armée, a déclaré cette semaine que les Égyptiens avaient le droit de manifester mais il les a mis en garde contre toute initiative qui risquerait d'affaiblir une économie déjà mal en point. Les défenseurs des droits de l'homme jugent de leur côté que la loi restreignant le droit de manifestation et d'autres textes sécuritaires adoptés par le président Sissi en l'absence de parlement élu ont privé les Égyptiens de la plupart des libertés qu'ils avaient gagnées en 2011. (Mahmoud Mourad; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant