Petite hausse de l'investissement des entreprises au Japon

le
0
L?INVESTISSEMENT DES ENTREPRISES EN LÉGÈRE HAUSSE AU JAPON AU 3E TRIMESTRE
L?INVESTISSEMENT DES ENTREPRISES EN LÉGÈRE HAUSSE AU JAPON AU 3E TRIMESTRE

TOKYO (Reuters) - Les dépenses d'investissement des entreprises japonaises ont augmenté en juillet-septembre pour la première fois en quatre trimestres mais à un rythme insuffisant, selon les économistes, pour avoir un effet sur la croissance.

D'une année sur l'autre, la hausse est de 1,5% mais l'indicateur d'investissement est stable par rapport au trimestre précédent, selon les données publiées lundi par le ministère des Finances.

Ces données servent au calcul de la deuxième estimation du produit intérieur brut (PIB), qui sera publiée le 9 décembre à 8h50 heure locale (23h50 GMT le 8 décembre).

En première estimation, le PIB a été annoncé en hausse de 0,5% d'un trimestre à l'autre, soit une croissance de 1,9% sur un an, sur la base d'une augmentation de 0,2% des investissements des entreprises.

"Il n'y aura probablement pas beaucoup de changement aux chiffres du PIB", juge Shuji Tonouchi, stratège taux chez Mitsubishi UFJ Morgan Stanley Securities.

"Il y a des signes un peu inquiétants, car les dépenses d'investissement ralentissement dans le secteur des services".

Hors logiciels, les investissements des entreprises ont diminué de 0,5% en données CVS en juillet-septembre par rapport au trimestre précédent, leur premier recul depuis quatre trimestres, montrent même les chiffres du ministère.

L'investissement des entreprises reste ainsi un point faible de l'économie japonaise, signe que les chefs d'entreprise doutent que la politique de relance du Premier ministre Shinzo Abe ait des effets durables.

Selon les données du ministère, les bénéfices courants des entreprises ont augmenté de 24,1% en juillet-septembre par rapport au même trimestre de 2012, en hausse pour le septième trimestre consécutif.

Leurs ventes ont quant à elles augmenté de 0,8% sur un an, leur première progression en six trimestres.

Le Japon a enregistré une croissance supérieure à ses partenaires du G7 cette année mais le rythme d'expansion a ralenti en juillet-septembre, du fait d'une modération de la consommation privée et des exportations.

Les économistes tablent toutefois sur une accélération pendant le trimestre en cours et le suivant, à la faveur d'achats anticipés avant le relèvement de la TVA programmé pour le mois d'avril.

Tetsushi Kajimoto, Véronique Tison pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant