Petit nul pour des Helvètes underground

le
0
Petit nul pour des Helvètes underground
Petit nul pour des Helvètes underground

Dans le match le plus haché de ce début de l'Euro, la Suisse concède le nul (1-1) face à la Roumanie. Malgré quelques éclairs, ce match a plus longtemps ressemblé à une partie de rue qu'autre chose. Il ne reste plus qu'à souhaiter à Seferović une bonne digestion de feuille de match, tandis que Stephan Lichtsteiner pourra papoter penaltys idiots avec Patrice Évra à Turin.

Roumanie 1-1 Suisse

Buts : Stancu (18e, sp) pour la Roumanie // Mehmedi (55e) pour les Suisses

Celle-là non plus, il ne l'aura pas. Et la nouvelle est encore plus mauvaise que la première fois. Tout heureux de se retrouver avec un ballon dans les mains suite à une séance de tir au pigeon lors de l'échauffement de ses compatriotes, ce supporter roumain se voyait déjà taper dedans ce week-end avec ses potes. Manque de bol, c'est le moment choisi par un membre du staff roumain pour aller lui réclamer comme Guy Roux l'aurait fait à sa grande époque. Plus d'une heure plus tard, il voit une frappe se diriger vers lui. Puissant, le missile a largement le potentiel pour finir dans ses bras. Manque de bol, la praline du gauche d'Admir Mehmedi ne meurt pas en tribunes mais dans les filets d'un Ciprian Tătăruşanu impuissant. Opportuniste suite à un corner mal renvoyé par la défense adverse, le joueur de Bayer Leverkusen permet à une Suisse pas vraiment dans son assiette d'égaliser juste après la pause et d'arracher le match nul.

Record, soleil et pluie de cartons


2/2 et déjà un record égalé. Au moment où il glisse mais prend quand même Yann Sommer à contre-pied, Bogdán Stancu ne le sait peut-être pas mais il vient de rejoindre un sacré joueur dans le livre des statistiques à la con. Auteur de son deuxième penalty en deux matchs après celui inscrit contre la France, le droitier devient le premier joueur à en planter deux dans la compétition depuis Gaizka Mendieta en 2000. On joue alors la 19e minute au Parc des Princes et les Suisses viennent de prendre un sacré coup sur la tête suite à un tirage de maillot flagrant de Stephan Lichtsteiner dans sa surface de réparation. Dangereux tout au long du premier quart d'heure et profitant notamment d'une défense roumaine bien plus mauvaise que contre la France, les ouailles de Vladimir Petković peuvent faire la gueule à Seferović. D'humeur sandwich pain de mie saveur feuille de match, Haris mis dans les meilleures dispositions à deux fois par Džemaili et Mehmedi, celui qui avait été le bourreau de l'OL avec la Real Sociedad fait regretter Stéphane Chapuisat et Alexander Frei. Pas franchement meilleurs défensivement, notamment quand il…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant