Petercam ne croit pas à une explosion de l'euro

le
0
(NEWSManagers.com) -
" Il faut savoir que si l'euro sautait, le système bancaire européen tout entier serait en faillite" , a expliqué le 7 décembre à Paris Peter De Coensel, CIO crédit de Petercam Institutional Asset Management.


Le raisonnement de l'expert belge s'appuie sur des chiffres simples : en mettant l'exposition des banques des pays du " noyau dur" aux pays dits périphériques en relation avec les fonds propres de ces banques, les ratios sont simplement trop élevés pour que les responsables politiques puissent prendre le risque d'un défaut ou d'un rééchelonnement.


On peut en effet constater que l'exposition des banques au risque espagnol atteint ainsi 35,8 % des fonds propres des établissements français, 46,5 % pour les banques allemandes et 86,5 % pour les néerlandaises, par exemple. Les banques allemandes sont aussi exposées à 37,1 % de leurs fonds propres à l'Italie, et à 35,9 % à l'Irlande.


Or, l'Allemagne est le pays réputé le plus solide de la zone euro, et la chancelière Angela Merkel passe pour la plus rigide des défenseurs de l'orthodoxie. Seulement, ajoute Peter De Coensel, même Angela Merkel doit avoir ces ordres de grandeur en tête. D'autant plus que 13 % des exportations allemandes son absorbées par le Portugal, l'Irlande, l'Italie, la Grèce et l'Espagne? et que 25 % de l'excédent commercial allemand proviennent des échanges avec ces pays, dont 12 point du commerce avec l'Espagne. Dès lors, la solidarité devrait s'imposer par la force des choses, même à Berlin, et l'on ne reparlera de rééchelonnement qu'en 2017.


Le CIO crédit de Petercam constate aussi que la dotation théorique du Fonds de solidarité européen représente pratiquement 8 % du PIB des Etats membres, ce qui correspond au ratio prudentiel longtemps exigé des banques?

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant