Pétards du 14 Juillet : une trentaine de blessés graves

le
0
INFO LE FIGARO - Pour la seule Île-de-France, plus d'une trentaine de mains ont été grièvement endommagées par des engins pyrotechniques. Les pontes de la chirurgie tirent la sonnette d'alarme.

Le nombre de blessures occasionnées par les pétards qui claquent à l'occasion des festivités du 14 juillet a pris une ampleur telle que les pontes de la chirurgie tirent la sonnette d'alarme, parlant d'une véritable «hécatombe». «Ces pétards ont entraîné un afflux exceptionnel de victimes, déplore le professeur Alain Sautet, chirurgien spécialisé en orthopédie et en traumatologie à l'hôpital Saint-Antoine, à Paris. Entre vendredi et dimanche, notre service a dû opérer à lui seul pas moins de huit "mains graves". C'est-à-dire des mains présentant des délabrements cutanés, nerveux et vasculaires très importants. Au total, une vingtaine de doigts ont été amputés, sans préjuger de l'état des autres qui font l'objet d'inquiétudes liées à des lésions de "blast", l'onde de choc des explosions..

Selon un recensement officieux effectué par l'hôpital Saint-Antoine et porté à la connaissance du Figaro, plus d'une trentaine de mai...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant