Pertes historiques pour Bank of America

le
0
L'immobilier continue de plomber la première banque des États-Unis.

De notre correspondant à Washington

Cinq ans après l'éclatement de la crise financière, Bank of America (BOA) reste fragilisée. La première banque de dépôt des États-Unis a publié mardi des pertes records de 8,8 milliards de dollars au titre du deuxième trimestre. La performance avait beau avoir été anticipée, la Bourse a mal pris la nouvelle.

L'institution qui compte 5900 agences enregistre une charge comptable exceptionnelle de plus de 20 milliards de dollars. Cette saignée résulte d'un accord permettant le dédommagement d'anciens clients, dont les plus grands institutionnels comme BlackRock et Pimco, qui avaient investi dans des obligations adossées sur des hypothèques toxiques. Un héritage de Countrywide Financial, établissement racheté en 2008 par BOA.

Alors que d'autres investisseurs réclament des comptes à la banque de Charlotte (Caroline du Nord), son patron Brian Moynihan a bien des soucis. Il peut certes se féliciter de l'amélioration de la qualitü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant