Pertes de la veille en partie effacées sur les marchés européens

le
8
PERTES DE LA VEILLE EN PARTIE EFFACÉES SUR LES MARCHÉS EUROPÉENS
PERTES DE LA VEILLE EN PARTIE EFFACÉES SUR LES MARCHÉS EUROPÉENS

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes rebondissent à mi-séance vendredi, effaçant une grande partie de leurs pertes de la veille dans l'attente de la publication du rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis.

À Paris, le CAC 40 progresse de 2,62% (+84,44 points) à 3.316,90 points vers 11h05 GMT dans un volume d'affaires réduit. À Francfort, le Dax avance de 2,41% et à Londres, le FTSE prend 1,54%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 regagne 2,90%.

A Wall Street, les places boursières américaines sont également attendues en hausse.

Les marchés d'actions ont lourdement baissé jeudi, la déception l'emportant chez les investisseurs après les déclarations du président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, qui n'a pas annoncé les mesures fermes et immédiates que beaucoup attendaient.

Certains investisseurs notent toutefois que la BCE a bien fait un pas vers un nouveau programme de rachat d'obligations, qui doit permettre de diminuer les coûts d'emprunt italiens et espagnols.

"Nous pensons que les décisions de la BCE sont neutres et pourraient être positives au fil du temps. Après tout, la banque centrale a établi un cadre et une procédure pour intervenir sur les marchés obligataires", soulignent ainsi les économistes de Credit Suisse.

Plus tôt dans la semaine, la Réserve fédérale américaine a aussi temporisé sur de possibles nouvelles mesures de soutien à l'économie.

C'est dans ce contexte qu'interviendra la publication à 12h30 GMT du rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis pour le mois de juillet qui va être scrutée de près par les opérateurs de marché. Un chiffre moins bon que prévu pourrait renforcer les espoirs d'une relance du programme d'assouplissement monétaire de la Fed.

Pour l'heure, le rebond des marchés d'actions est essentiellement soutenu par le secteur bancaire, l'indice des valeurs en Europe progressant de 3,51%, plus forte hausse sectorielle, avec de nettes hausses pour Caixabank (+6,76%) et Intesa Sanpaolo (+7,78%).

Siemens grimpe aussi de plus de 4% après avoir annoncé un programme de rachats d'actions de trois milliards d'euros d'ici la fin de l'année.

Sur le marché des changes, l'euro reprend des couleurs, évoluant juste en dessous de 1,23 dollar. La devise unique a chuté de 1,24 dollar à 1,21 dollar lors de la seule journée de jeudi après le discours de politique monétaire de Mario Draghi.

Les tensions s'apaisent également quelque peu sur les marchés obligataires. Le rendement des obligations espagnoles à 10 ans, qui progressait encore dans la matinée, se détend désormais de 13 points de base mais reste au-dessus du seuil critique de 7%.

Blandine Hénault pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lelis le vendredi 3 aout 2012 à 14:46

    Vient ensuite un moment où un gros doigt décide.. Et après, les robots sont relancés dans l'autre sens.

  • lelis le vendredi 3 aout 2012 à 14:45

    Non : les robots font semblant de vendre et d'acheter pour faire varier les cours en fonction des envies des teneurs du marché.

  • gvigner3 le vendredi 3 aout 2012 à 14:41

    Question: Se sont les robots qui vendent et qui rachètent ?

  • lelis le vendredi 3 aout 2012 à 14:39

    Si la FED se décide, le DJ pourrait axploser son niveau d'avant cette crise.

  • lelis le vendredi 3 aout 2012 à 14:37

    Presqu'à tous les coups, quel que soit son chiffre, l'emploi US peut être interprété comme une bonne ou une mauvaise nouvelle. Dans de tels conditions, il n'y a que l'AT pour se décider. A moins de laisser passer ces moments de délires volatiles, bien entendu.

  • lelis le vendredi 3 aout 2012 à 14:35

    Vous voyez la schizophrénie des marchés, partagés entre le souhait d'un QE3 et le souhait d'une fin de la crise ?

  • AND.KOTE le vendredi 3 aout 2012 à 14:08

    rien ne justifie cette hausse!qu'y a t'il de nouveau au niveau européen?

  • marshaka le vendredi 3 aout 2012 à 13:58

    Il n'y a que les rachats d'obligations par les banques centrales pour alimenter une hausse des actions, ca s'appellent une bulle, attention à quand ca éclate !