Perte trimestrielle plus marquée que prévu pour Bombardier

le
0
BOMBARDIER AFFICHE DES PERTES PLUS MARQUÉES QUE PRÉVU
BOMBARDIER AFFICHE DES PERTES PLUS MARQUÉES QUE PRÉVU

(Reuters) - Bombardier a fait état vendredi d'une perte trimestrielle légèrement plus marquée que prévu, sous le coup de la baisse du chiffre d'affaires du segment avions d'affaires du groupe canadien et d'une détérioration de la rentabilité de la division avions de ligne.

Le chiffre d'affaires total de l'entreprise, qui fabrique également des trains, a reculé de 6,7%, à 4,31 milliards de dollars (3,86 milliards d'euros) sur les trois mois à fin juin.

La perte nette de Bombardier s'est établie à 490 millions de dollars sur la période, soit -0,24 dollar par action, contre un bénéfice de 125 millions (0,06 dollar/action) il y a un an.

Hors éléments exceptionnels, la perte par action a été de 0,06 dollar alors que les analystes financiers avaient anticipé en moyenne -0,05 dollar, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Les ventes du segment avions d'affaires, une source importante de génération de trésorerie pour Bombardier, ont chuté de 19%, à 1,47 milliard de dollars, au deuxième trimestre.

Le chiffre d'affaires de la division aviation civile a progressé de plus de 25%, à 764 millions, mais la marge de cette activité est ressortie dans le rouge en raison des dépenses importantes consacrées au programme CSeries, le nouvel avion de ligne du groupe.

Ce programme a failli conduire Bombardier au dépôt de bilan l'an dernier mais le groupe a été renfloué depuis, notamment grâce à un accord d'un milliard de dollars conclu en octobre avec la province du Québec.

En février, Bombardier a reçu une commande d'Air Canada pour des avions CSeries, la première en près d'un an et demi.

Il y a près d'un mois, au salon aéronautique de Farnborough, Bombardier a dit qu'il enregistrerait plusieurs commandes pour le CSeries au second semestre de l'année.

(Amrutha Gayathri à Bangalore et Allison Lampert à Montréal, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant