Perte d'odorat : un handicap réversible

le
0
INFOGRAPHIE - Les patients hésitent souvent à se plaindre de leur anosmie. Pourtant, les traitements existent.

Les patients hésitent souvent à s'en plaindre, ou s'entendent répondre qu'il n'existe pas de traitement. Pourtant, causes et traitements des troubles de l'odorat sont désormais bien connus, même s'ils sont rarement explorés.

«Plus de la moitié des cas de perte de l'odorat sont liés à des pathologies inflammatoires chroniques pour lesquelles un traitement peut être proposé», rappelle le Dr Corinne Eloit, ORL à l'hôpital Lariboisière à Paris. La majorité de ces patients retrouve alors, au moins en partie, son odorat. Dans les autres cas, la cause est le plus souvent une infection virale ou, plus rarement, un traumatisme crânien, certains médicaments, certains troubles neurologiques et psychiques. L'odorat est alors diminué, modifié ou absent, les patients analysant parfois également ces troubles comme une perte du goût, même si celui-ci fait appel à des mécanismes très différents.

Dans tous les cas où la perte est réversible, le processus de récupération d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant