Perte «AAA» : le gouvernement résigné

le
2
Tour à tour, Nicolas Sarkozy, Alain Juppé et François Fillon ont minimisé cette semaine la perte du «AAA» de la France. Présentée comme catastrophique jusque-là, la dégradation de la note du pays semble actée par le gouvernement.

Jacques Attali avait allumé la mèche en novembre dernier. L'ex-conseiller du président Mitterrand avait affirmé, le mois dernier, dans un entretien àLa Tribune, trois jours après le deuxième plan de rigueur présenté par le gouvernement, que la France avait déjà perdu son «AAA». Des propos jugés à l'époque «irresponsables» par la ministre du Budget, Valérie Pécresse.

Un mois plus tard, la position du gouvernement quant à la perte de cette meilleure note a changé. Tour à tour, Nicolas Sarkozy puis le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé et enfin le premier ministre François Fillon, ont minimisé une éventuelle dégradation de la note de la France. En visite au Brésil jusqu'à samedi, François Fillon a souligné que «ce qui importe, c'est pas le jugement d'un jour, mais la trajectoire politiquement structurée et budgétairement rigoureuse» adoptée par la France et l'Europe. Nicolas Sarkozy avait assuré que la dégradation ne serait «pas insurmon

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M601364 le jeudi 15 déc 2011 à 23:37

    UMP 700 MILLIARDS DE DEFICIT

  • M8951316 le jeudi 15 déc 2011 à 10:25

    la gauche va rire à gorges chaudes , ils se réjouissent des malheurs de la France alors que c'est les principaux responsables !!!