Perspectives 2016 : Allianz GI distingue l'Italie au sein des marchés actions européens

le
0

(AOF) - L’année prochaine, les investisseurs n’auront guère d’autre choix que de prendre des risques au sein de l’ensemble des classes d’actifs pour espérer réaliser leurs objectifs d’investissement, affirme Allianz Global Investors. Ils sont en effet confrontés à un contexte macroéconomique marqué par une croissance économique mondiale plus faible que par le passé et fragilisé par les déséquilibres, dont l’endettement public.

« Dans le détail, nous privilégions les actions européennes, plus attrayantes que les actions américaines ou japonaises. Les actions émergentes nous semblent encore trop chères », explique Andreas Utermann, Directeur des Investissements du gestionnaire d’actifs.

Le potentiel de hausse des Bourses européennes est estimé de 5% à 10%, dont 3% de dividende. Le gestionnaire d’actifs ne prévoyant pas de revalorisation des marchés, leur progression sera donc alimentée par la croissance des bénéfices.

Au sein des marchés européens, le gestionnaire d’actifs distingue l’Italie, dont la Bourse affiche un retard par rapport au CAC 40 et au DAX 30. Ses fondamentaux sont intéressants puisqu’il est le marché qui affiche la croissance la plus forte des bénéfices pour un PER en ligne avec la moyenne européenne.

Interrogée sur les valeurs ayant sa préférence, Catherine Garrigues, responsable des stratégies, Conviction Actions Europe, a cité les grandes banques et grands opérateurs télécoms, à l’instar de Telecom Italia. Elle apprécie aussi les petites utilities dans un secteur en consolidation.

Catherine Garrigues reste enfin positive sur le segment des petites et moyennes capitalisations, qui affichent « une croissance solide des résultats et une valorisation relative attractive. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant