Perrin n'a plus de temps à perdre

le
0
Perrin n'a plus de temps à perdre
Perrin n'a plus de temps à perdre

De retour après deux mois d'absence, Loïc Perrin n'a plus de temps à perdre s'il veut aider Saint-Etienne à terminer sur le podium en fin de saison. Surtout que de belles performances ces prochaines semaines pourraient aussi l'aider à gagner sa place à l'Euro.

Quelle aurait été la carrière de Loïc Perrin sans toutes ces blessures à répétition ? Depuis que son corps le laisse tranquille, depuis le début de la saison 2012-13, le capitaine des Verts ne cesse de progresser et de s’imposer comme l’un des défenseurs français les plus solides. Surtout, le joueur de 30 ans présente un profil devenu rare avec une qualité de relance intéressante et une capacité à apporter le danger dans la surface adverse sur coups de pied arrêtés. Depuis trois ans, Loïc Perrin, c’est onze buts avec l’ASSE. Des statistiques incroyables pour un défenseur central qui lui ont valu les faveurs de Didier Deschamps. Présent dans la liste des réservistes de la Coupe du Monde 2014 à la surprise générale, le natif du Forez a depuis été plusieurs fois lors des rassemblements des Bleus, sans jamais entrer en jeu.

« L’Euro ? Ce serait fantastique »

Avec Raphaël Varane, Laurent Koscielny, Mamadou Sakho ou encore Kurt Zouma, la concurrence était rude. Mais avec la blessure de ce dernier en début d’année, la place de quatrième défenseur central de la liste des 23 pour l’Euro n’a jamais semblé si accessible. En balance avec Eliaquim Mangala et Aymeric Laporte notamment, Loïc Perrin veut y croire. « Ce serait quelque chose de fantastique, a-t-il reconnu en conférence de presse ce vendredi. Je sais que je fais partie des plans au sens large, je suis là au cas où. Ce serait une belle surprise. Je reçois toujours une pré-convocation, comme beaucoup de joueurs. On verra, c’est un objectif, forcément, mais je n’en fait pas une obsession. » Toutefois, le capitaine de l’ASSE traverse une période difficile au plus mauvais des moments. Ecarté des terrains pendant deux mois pour une lésion musculaire à une cuisse, le défenseur de 30 ans vient seulement de retrouver les terrains. « Mine de rien, ça fait un petit moment que je suis absent, donc mon objectif est de retrouver la compétition et de jouer les derniers matchs », reconnait-t-il en marge du déplacement à Guingamp ce samedi (20h00, 30eme journée de Ligue 1).

Perrin vise le podium

En son absence, Saint-Etienne a peiné. Seulement trois victoires en neuf rencontres de championnat et une chute à la septième place du classement. Frustrant pour les troupes de Christophe Galtier, le podium n’ayant jamais été aussi simple à atteindre en termes de points. D’ailleurs, ce podium et cette place qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions, Loïc Perrin ne s’en cache pas, il le vise. « La chance qu’on a, c’est qu’on est encore à portée du troisième. On a trois points de retard, c’est-à-dire une victoire, donc l’objectif est d’être ambitieux en allant chercher cette troisième place. Ces dernières saisons, on a pris l’habitude de réaliser des campagnes européennes, plus ou moins réussies, les joueurs, le club, et les supporters ont maintenant besoin de cette troisième place. C’est normal quand on les habitue. »

Galtier : « L’équipe a su gagner sans lui »

De retour au moment où Florentin Pogba est en souffrance au sein de la charnière forézienne, le capitaine des Verts sera associé à Moustapha Bayal Sall, en grande forme depuis le début de l’année. « Loïc peut nous apporter sérénité, détermination, justesse technique, capacité à bien ressortir le ballon, estime Christophe Galtier, interrogé sur l’apport de celui qui est au club depuis treize ans. En Coupe d’Europe, nous voyons chaque semaine des joueurs capables de ressortir les ballons, ce qui permet de mieux attaquer. Loïc ne fait peut-être pas partie de ce niveau-là, mais il n’en est pas loin. Il est également un leader technique naturel de l’équipe. L’équipe a su gagner sans lui. Mais, s’il n’avait pas été absent, nous aurions certainement eu plus de fraîcheur dans les moments clés. Comme les dernières minutes à Marseille et à Bâle. » La troisième place, l’Euro, tout pourrait être lié. Pour Loïc Perrin comme pour les Verts, qui s’offriraient une sacré publicité en envoyant leur capitaine en sélection pour ce rendez-vous très attendu en France.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant