Perquisitions des autorités de santé sur le Mediator

le
0
PERQUISITIONS DES LOCAUX DES AUTORITÉS DE SANTÉ DANS L?ENQUÊTE SUR LE MEDIATOR
PERQUISITIONS DES LOCAUX DES AUTORITÉS DE SANTÉ DANS L?ENQUÊTE SUR LE MEDIATOR

PARIS (Reuters) - Trois perquisitions étaient prévues jeudi matin à la Haute autorité de la santé, la Direction générale de la santé et la Direction de la sécurité sociale dans le cadre de l'instruction sur le Mediator, a-t-on appris auprès d'une source proche de l'enquête, confirmant une information de RTL.

Deux juges d'instruction parisiens du pôle de santé publique devaient être présents lors de ces perquisitions, ainsi que les enquêteurs de la Division nationale d'investigations financières et fiscales (DNIFF), a-t-on appris de même source.

"Les juges enquêtent notamment sur 'la prise illégale d'intérêt' et sur les conditions dans lesquelles ont été décidées les autorisations de mises sur le marché dont a bénéficié le Mediator jusqu'en 2009", écrit RTL sur son site internet.

Présenté comme antidiabétique mais prescrit comme coupe-faim, le Mediator pourrait avoir fait de 500 à 2.000 morts de 1976 à 2009, selon des rapports officiels. Une refonte du système de surveillance des médicaments a été décidée dans la foulée de ce scandale.

Jacques Servier et des dirigeants sont mis en examen depuis fin 2011 ainsi que ses sociétés depuis septembre pour "tromperie aggravée et escroquerie" notamment.

Nicolas Bertin, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant