Perquisitions de l'UE dans le secteur roumain du gaz

le
0
 (Actualisé avec perquisitions chez Petrom) 
    BRUXELLES/BUCHAREST, 7 juin (Reuters) - La Commission 
européenne (CE) a procédé à des perquisitions chez le groupe 
gazier publique Romgaz  ROSNG.BX , le gestionnaire de gazoducs 
Transgaz  ROTGN.BX  et le groupe pétrolier et gazier OMV Petrom 
 ROSNP.BX , trois entreprises roumaines qu'elle soupçonne de 
bloquer illicitement des exportations de gaz vers d'autres pays 
de l'Union européenne. 
    La CE a dit que les perquisitions avaient eu lieu lundi, 
sans nommer les entreprises concernées, comme à son habitude, 
mais Romgaz, Transgaz et OMV Petrom, contrôlé par l'autrichien 
OMV  OMVV.VI , ont confirmé que les perquisitions les visaient.  
    La Commission avait accusé l'an passé le gazier russe 
Gazprom  GAZP.MM  d'avoir lui aussi fait obstacle à des 
exportations et ce dernier tente de passer des arrangements pour 
éviter une amende potentiellement lourde. 
    La Roumanie produit l'essentiel de son gaz localement et 
importe jusqu'à 8% de ses besoins de Russie. Toutefois, faute 
d'investissements, son réseau est mal interconnecté et elle peut 
importer bien plus qu'elle n'exporte. 
 
 (Foo Yun Chee et Luiza Ilie, Wilfrid Exbrayat et Juliette 
Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant