Perquisition de l'armée nigériane dans un complexe de l'Onu

le
0
    MAIDUGURI, Nigeria, 11 août (Reuters) - L'armée nigériane a 
procédé vendredi à la perquisition armée d'un complexe de l'Onu 
dans la ville de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, 
affirmant être à la recherche de membres de la secte islamiste 
Boko Haram. 
    L'armée a précisé avoir fouillé les locaux occupés par 
l'Office de coordination des affaires humanitaires ainsi que 
trente autres bâtiments pour vérifier les informations fournies 
par une source qui lui avait signalé la présence de djihadistes 
dans la région. 
    Un porte-parole de l'ONG a expliqué que les soldats avaient 
pénétré sans autorisation dans le complexe abritant les 
personnels humanitaires vers 05h00 du matin avant d'en repartir 
trois heures plus tard. 
    "Les Nations unies sont très préoccupées par ce type 
d'opérations qui risquent de se faire au détriment de la 
fourniture d'une aide vitale à des millions de personnes 
vulnérables dans le nord-est du Nigeria", a précisé la 
porte-parole Samantha Newport. 
    Le représentant de l'Onu dans le pays a pris contact avec le 
gouvernement nigérian à ce sujet. 
     
 
 (Ahmed Kingimi à Maiduguri, Ardo Hazzad à Bauchi et Paul 
Carsten à Abuja; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux