Perquisition dans une mosquée

le
0
Une mosquée française en juillet 2016.
Une mosquée française en juillet 2016.

Un imam et deux autres personnes ont été interpellés mercredi à Villiers-sur-Marne et placés en rétention administrative.

Une école coranique clandestine a été découverte lors d’une perquisition administrative menée mercredi matin à la mosquée de Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne) et trois personnes ont été interpellée, dont l’imam de la mosquée, a indiqué le ministère de l’Intérieur.

Cette perquisition de la mosquée El Islah, survenue dans le cadre de l’état d’urgence, « a permis de confirmer l’existence d’une école coranique clandestine, accueillant des élèves en toute illégalité, et présentant des risques d’endoctrinement », a souligné le ministère dans un communiqué.

Trois personnes ont été interpellées, dont l’imam de la mosquée, et elles ont été placées en rétention administrative « dans le cadre de la vérification de leur droit au séjour en France », a ajouté le ministère, qui rappelle « la détermination absolue du gouvernement à lutter contre l’islamisme radical par tous les moyens de droit ».

L’opération, qui a commencé dès 7H30, « s’est bien déroulée en présence des responsables de la mosquée », avait auparavant indiqué à l’AFP le directeur de cabinet de la mairie, Jean-Michel Carigi. « Cette école coranique, c’était un secret de polichinelle, mais il fallait établir qu’elle existait », a-t-il ajouté.

La mosquée Al-Islah de Villiers-sur-Marne est notamment connue pour avoir été fréquentée par douze personnes condamnées en avril pour avoir participé à une filière jihadiste vers la Syrie.

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant