Perquisition chez François Léotard dans l'affaire Karachi

le
0

PARIS (Reuters) - Une perquisition a été menée mardi matin au domicile de François Léotard à Fréjus (Var), dans le cadre de l'enquête sur l'affaire Karachi, indique Europe 1.

Selon la radio, qui évoque une confirmation par une source proche de l'enquête, les juges d'instruction Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire s'intéressent au rôle de François Léotard, alors ministre de la Défense d'un gouvernement dirigé par Edouard Balladur, dans la vente de sous-marins au Pakistan en 1994.

L'existence d'éventuelles rétrocommissions versées en marge de ces contrats d'armement conclus par le gouvernement Balladur est au centre d'une enquête résultant de celle portant sur l'attentat lors duquel 11 Français travaillant à la construction de sous-marins pour la Direction des constructions navales (DCN) avaient été tués en août 2002 dans la capitale économique du Pakistan.

Nicolas Bazire, directeur de cabinet d'Edouard Balladur entre 1993 et 1995 et directeur de sa campagne présidentielle, a été mis en examen fin octobre pour recel d'abus de biens sociaux.

Il est soupçonné d'avoir reçu frauduleusement des sommes en espèces provenant des contrats d'armement au coeur du dossier et destinées à financer la campagne électorale de l'ancien chef du gouvernement.

Nicolas Bazire nie les faits depuis le début de l'affaire et notamment depuis une première mise en examen pour "complicité d'abus de biens sociaux" le 22 septembre 2011.

François Léotard avait déclaré début 2011 au site Rue89.com qu'il n'avait jamais eu connaissance de rétrocommissions, rappelle Europe 1.

Myriam Rivet, avec Thierry Lévêque, édité par Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant