Perquisition au siège hongkongais de la société Uber

le
0

HONG KONG, 11 août (Reuters) - La police de Hong Kong est intervenue mardi dans les locaux de la société de VTC Uber et a arrêté cinq chauffeurs pour utilisation illégale de véhicules de location. Les cinq conducteurs ont été pris en flagrant délit par des inspecteurs de la police de Hong Kong qui se sont fait passer pour des clients potentiels et ont réservé leurs services via l'application mobile développée par Uber. Les cinq hommes n'avaient pas les attestations d'assurance requises pour leurs passagers. Une porte-parole de la police hongkongaise a ajouté qu'une perquisition avait été menée dans les bureaux locaux de la société spécialisée dans la mise en relation avec des chauffeurs. Trois employés ont été arrêtés, rapporte la chaîne câblée HKCT. L'intervention fait suite à un mouvement de colère des chauffeurs de taxi qui, à Hong Kong comme ailleurs, se disent victimes des pratiques de la société Uber et des voitures de tourisme avec chauffeur (VTC), assimilées à de la concurrence déloyale. La société créée et dirigée par Travis Kalanick est valorisée à plus de 50 milliards de dollars. (James Pomfret; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant