Perquisition à Utrecht après le raid antiterroriste de Verviers

le
0

AMSTERDAM, 20 janvier (Reuters) - La police néerlandaise a perquisitionné mardi le domicile d'un adolescent de 18 ans soupçonné d'appartenir à la mouvance djihadiste et dont le passeport a été retrouvé la semaine dernière lors d'une opération antiterroriste menée à Verviers, près de Liège en Belgique. Le ministère public néerlandais a annoncé qu'il enquêtait sur un homme, dont l'identité n'a pas été révélée, suspecté d'être impliqué dans des crimes terroristes, sans donner davantage de précisions. Les parents du jeune homme ont expliqué que leur fils n'a plus donné de signe de vie depuis septembre. Des téléphones et des ordinateurs ont été saisis à leur domicile, situé à Utrecht, dans le centre des Pays-Bas. La police belge a abattu jeudi deux hommes armés lors d'une opération menée à Verviers expliquant ensuite avoir ainsi déjoué un projet d'attentat. ID:nL6N0UV1UZ Après ce raid, treize personnes ont été arrêtées en Belgique et deux autres en France tandis que des soldats ont été déployés dans les rues de Belgique pour assurer la protection de cibles potentielles d'attaques terroristes, dont des sites communautaires juifs et des missions diplomatiques. La police grecque a de son côté annoncé mardi qu'elle allait extrader vers la Belgique un ressortissant algérien soupçonné d'être lié à la cellule de Verviers. ID:nL6N0UZ38F (Thomas Escritt,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant