Perpignan : des témoignages accablent Francisco Benitez

le
0
Un mois après le suicide de Francisco Benitez, soupçonné d'avoir assassiné son épouse et sa fille, des témoignages montrent que le légionnaire aurait tenté de cacher des éléments cruciaux du crime. Il a été vu occupé à laver des draps tachés de sang dans sa caserne.

Les éléments détenus par les antennes de police judiciaire de Perpignan et Montpellier ne laissent plus de doute: Marie-Josée et Allison Benitez n'ont plus simplement disparu mystérieusement, mais ont été tuées. Mardi, le parquet de Perpignan a ainsi annoncé la requalification des faits en enquête pour assassinats, hypothèse aujourd'hui «la plus probable».

Ces éléments, ce furent dernièrement des témoignages, au sein du quartier Joffre de la Légion étrangère, du comportement de l'adjudant-chef Francisco Benitez, dans les jours ou semaines qui ont suivi la disparition de son épouse et de sa fille, âgées de 53 et 19 ans. Selon le quotidien Midi Libre , le légionnaire aurait ainsi été vu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant