Perpignan : dans un courriel, Francisco Benitez se dit «à bout»

le
0
Dans ce message que s'est procuré TF1, le père et mari des disparues de Perpignan avoue ne plus avoir d'espoir quant à l'issue de l'affaire.

On sait, selon une information du Figaro, à qui était adressé le dernier coup de téléphone de Francisco Benitez, avant son suicide par pendaison dans la nuit du 4 au 5 août. Le légionnaire, témoin numéro un dans la disparition de sa fille Allison et de sa femme Marie-Josée le 14 juillet, aurait en effet appelé une maîtresse espagnole dont on ignorait jusqu'alors l'existence.

Vendredi, le site de TF1 dévoile pour sa part le contenu d'un courriel qu'aurait envoyé le mystérieux légionnaire peu avant sa mort. Dans ce message, adressé à ses collègues militaires et signé «Adc Benitez» - adjudant-chef Benitez -, l'homme explique être «abattu», «à bout de force» et ne plus supporter les soupçons qui pèsent sur lui depuis trois semaines. Dans un français approximatif, il explique que «le plus dur» est d'«écouter certaines cr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant