Perpétuité pour le meurtrier du RER D

le
0
L'accusé était jugé pour avoir poignardé l'étudiante Anne-Lorraine Schmitt de 34 coups de couteau lors d'une tentative de viol dans le RER D fin 2007.

C'est la peine maximale qui a été prononcée mercredi soir contre Thierry Devé-Oglou, ce violeur récidiviste jugé depuis lundi à Pontoise pour le meurtre d'Anne-Lorraine Schmitt, cette jeune étudiante de 23 ans tuée le 25 novembre 2007 dans une rame du RER D. La réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une période de sûreté de 22 ans, avait été réclamée par l'avocat général, Éric Maurel, au terme d'un bref réquisitoire de moins d'une heure. C'est la sanction qu'attendait la famille de la victime contre cet homme de 46 ans qui, en 1995, avait violé une jeune femme dans ce même RER D et qui douze ans plus tard avait tenté d'abuser d'Anne-Lorraine Schmitt avant de la poignarder de 34 coups de couteau.

Le général Philippe Schmitt avait, en effet, demandé que l'on protège la société contre Thierry Devé-Oglou. Mais le père de la victime redoutait qu'avec les remises de peine le tueur de sa fille puisse ressortir rapidement. «Seul dans son bure

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant