Perp, FCPI, Sofica, Pinel : nos réponses à vos questions

le
1
Attention, investir uniquement parce que le placement donne droit à une carotte fiscale est dangereux. (fotolia)
Attention, investir uniquement parce que le placement donne droit à une carotte fiscale est dangereux. (fotolia)
1. «Imposés à 41%, nous utilisons le Perp pour défiscaliser. Notre retraite est prévue pour fin 2017, quand devons-nous arrêter de cotiser?»                                 

Le plus tard possible. Notre conseil : convertir l’épargne accumulée sur le Perp en rente viagère vers 70 ans. Pour laisser à votre capital le temps de se valoriser et toucher une rente la plus élevée possible.

Bloc "A lire aussi"

L’idée est de déclencher la rente quand vous aurez besoin de revenus complémentaires pour financer une éventuelle maison de retraite.

L’idéal est de mettre en place une rente réversible avec annuités garanties pendant 10 ou 15 ans.

Vous êtes ainsi certain de profiter de revenus complémentaires pendant toute la période.

Et en cas de décès, le capital constitutif de la rente n’est pas perdu puisque votre conjoint touchera une réversion partielle ou totale, selon les options proposées par l’assureur et choisies par vous.  

2. «Je paie 4 000 euros d’impôt sur le revenu par an. Comment défiscaliser cette somme?»

FIP, FCPI, Sofica, investissement Pinel… Les solutions

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4314275 le lundi 24 aout 2015 à 17:38

    Finalement les pauvres ont moins de soucis. Ils n'ont pas besoin de défiscaliser. Je suis pour la sérénité donc un nivellement par le bas.