Pérou: Fujimori et Kuczynski à quasi-égalité à deux jours du scrutin

le
0
    LIMA, 3 juin (Reuters) - Keiko Fujimori et Pedro Pablo 
Kuczynski, qui s'affrontent dimanche au second tour de 
l'élection présidentielle au Pérou, sont quasiment à égalité 
dans les intentions de vote mesurées par trois instituts de 
sondage. 
    L'institut GFK crédite la candidate de Force populaire 
(droite), fille de l'ex-président Alberto Fujimori qui purge une 
peine de vingt-cinq ans de prison pour corruption et atteintes 
aux droits de l'homme, de 50,3% des intentions de vote contre 
49,7% pour l'ex-Premier ministre et ancien économiste de la 
Banque mondiale. 
    Ce sondage GFK a circulé tard jeudi soir - la loi électorale 
proscrit la publication des sondages au Pérou dans la semaine 
précédant un scrutin. 
    L'institut CPI traduit lui aussi un net resserrement des 
intentions de vote dans la dernière ligne droite de la campagne 
avec 51,6% pour Fujimori et 48,4% pour son adversaire. La 
précédente enquête CPI donnait près de 10 points d'avance à la 
candidate de Force populaire. 
    Un sondage Datum la donne en tête avec 52,1% des voix contre 
47,9% pour Kuczynski. 
    Au premier tour, le 10 avril, Keiko Fujimori, 41 ans, est 
arrivée nettement en tête, avec près de 40% des voix, loin 
devant Kuczynski, 77 ans, qui a réuni 22% environ des suffrages. 
    Mais Fujimori polarise la société, dont une partie redoute 
un retour aux pratiques autoritaristes de son père si elle est 
élue. Mardi soir, ils étaient au moins 40.000 à s'être 
rassemblés dans les rues de Lima pour rejeter sa candidature. 
  
 
 (Mitra Taj et Teresa Cespedes; Henri-Pierre André pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant