Pérou-Condamnations pour un massacre remontant à 1985

le
0
    LIMA, 1er septembre (Reuters) - La justice péruvienne a 
condamné à des peines de prison plusieurs anciens officiers et 
soldats pour le massacre de dizaines de paysans dans un village 
des Andes en 1985, au temps fort de la lutte contre la guérilla 
maoïste du Sentier lumineux. 
    Lors de ce qu'on a appelé le "massacre d'Accomarca", en août 
1985, 71 villageois avaient trouvé la mort, parmi lesquels 23 
enfants. 
    Un groupe de soldats avait pris le contrôle de la localité, 
près d'Ayacucho, en quête de matériel subversif, mais il n'avait 
trouvé ni munitions, ni explosifs, ni tracts de propagande du 
Sentier lumineux, selon la Commission vérité péruvienne. 
    Les soldats, dirigés par l'officier Telmo Hurtado, avaient 
alors séparé les hommes des femmes, puis les avaient massacrés. 
Hurtado avait avoué le massacre, tout en disant avoir obéi à des 
ordres de sa hiérarchie. 
    La justice à condamné Hurtado à 23 ans de réclusion. Il a 
été arrêté aux Etats-Unis en 2007 et extradé vers le Pérou en 
2011. Quatre autres responsables ont écopé de peines de 24 ou 25 
ans et plusieurs soldats ont été condamnés à 10 ans. Seul 
Hurtado est actuellement derrière les barreaux. 
    La Commission vérité a évalué à 69.000 le nombre de morts et 
de disparus en vingt ans de conflit entre l'armée péruvienne et 
les sendéristes. La commission a imputé aux guerilleros la plus 
grande part de ces victimes mais a tenu responsables les 
autorités d'un tiers des tués. 
 
 (Teresa Cespedes; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant