Pernod Ricard: UBS n'est plus acheteur et préfère Diageo.

le
0

(CercleFinance.com) - Depuis ce matin, UBS ne conseille plus d'acheter l'action du géant français des spiritueux Pernod Ricard, sur lequel son opinion est devenue neutre, et lui préfère désormais son concurrent britannique Diageo. Selon les analystes, si pour Pernod Ricard le marché américain se porte mieux, tel n'est pas le cas de la Chine. L'objectif de cours est en conséquence ramené de 121 à 106 euros.

A la Bourse de Paris ce matin, l'action Pernod Ricard est juste à l'équilibre (+ 0,2% à 100,1 euros) alors que l'indice CAC 40 prend 0,9%.

UBS rappelle que dans son précédent conseil d'achat sur Pernod Ricard, fin septembre dernier, deux arguments étaient centraux : d'abord l'amélioration de la performance des marques de Pernod Ricard aux Etats-Unis, ce qui s'est effectivement produit ces six derniers mois. Avec une croissance organique de 3% au 1er semestre, contre de 4 à 5% environ pour cette région, Pernod Ricard limite sa perte de parts de marché grâce notamment à la vodka Absolut et au whiskey Jameson. Et ce alors que les Etats-Unis constituent le premier marché du groupe français, l'Inde et la Chine étant les deux suivants.

Mais justement, du côté de la Chine, UBS a des doutes : selon les travaux de son bureau d'études maison UBS Evidence Lab, 'le secteur chinois des spiritueux n'a connu aucune amélioration et Pernod fait moins bien que le marché', assène une note de recherche. Ce qui semble d'ailleurs confirmé par les prévisions ('guidances') prudentes fournies par la direction à propos de ce pays. Bref, les risques entourant le marché chinois semblent désormais plus sérieux à UBS.

Bien que la Chine ne concentre que 9% du CA de Pernod Ricard, 'elle reste un facteur déterminant du sentiment sur le titre', peut-on lire dans une note.

Bref, selon UBS, avec son PER 2016 (calendaire) de 18,8 fois et son ratio valeur d'entreprise/EBITDA de 14,3 fois, le titre Pernod Ricard n'est plus décoté par rapport au britannique Diageo que d'environ 10%. Or cette décote était de 15 à 20% en septembre dernier, lorsque les craintes sur la Chine étaient les plus fortes. Et ce d'autant que les tendances des ventes s'améliorent au sein du groupe britannique, dont l'exposition à la Chine est faible. A l'achat sur Diageo, UBS vise une cible de 2.150 pence.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant