Pernod Ricard : quand la Chine n'a plus soif

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - SON ACTUALITÉ. Panne sèche pour le numéro deux mondial des vins et spiritueux. Au troisième trimestre de son exercice clos à fin juin 2014, le chiffre d'affaires de Pernod Ricard est resté stable à données comparables. L'Asie, et surtout la Chine, principal moteur de la croissance des ventes au cours des trois dernières années, n'a plus soif. Le ralentissement de l'activité économique et les mesures anti-ostentatoires prises par Pékin ont freiné la demande pour les produits de catégories supérieures vendus à prix d'or. Au second semestre 2013, le marché du cognac a chuté de 20% en volume tandis que le whisky reculait de 9%. En première ligne, les cognacs haut de gamme Martell subissent de plein fouet la tempête réglementaire. Un véritable coup dur pour le groupe français qui avait bien profité de la mode du cognac en Chine pour augmenter ses prix de plus de 10% par an en moyenne sur les quatre dernières années. Il y a deux ans, la situation était tellement favorable que Pernod Ricard avait même remonté ses prix trois fois au cours de l'année. Un simple ralentissement. Pour les investisseurs, la conclusion est limpide?: les marges du groupe vont subir une pression intense sous le poids d'une nouvelle baisse du chiffre d'affaires en Chine attendue au premier semestre 2014. Cependant, le cours de Bourse de Pernod Ricard, en hausse de 4,4% depuis le début de l'année, ne reflète pas cette inquiétude. Pierre Coppéré, PDG de

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant