Pernod Ricard: la premiumisation se poursuit, le titre monte

le
0

(CercleFinance.com) - Pernod Ricard a annoncé jeudi qu'il prévoyait d'accélérer la croissance de son résultat lors du nouvel exercice fiscal 2016/2017, qui a débuté cet été.

Le groupe de vins et spiritueux s'est fixé un objectif de croissance interne du résultat opérationnel courant (ROC) allant de 2% à 4% sur l'exercice.

A titre de comparaison, son ROC s'est élevé à 2.277 millions d'euros sur l'exercice 2015/2016, qui s'est terminé le 30 juin dernier, ce qui correspond à une croissance organique de 2%.

Lors d'une conférence de presse organisée à la mi-journée, le directeur général du groupe, Alexandre Ricard, a déclaré que le groupe misait fortement sur la poursuite de la croissance de ses ventes aux USA et en Inde.

Le whiskey irlandais Jameson et les innovations lancées par ses différentes marques devraient également contribuer à l'accélération de la croissance, a-t-il ajouté.

Parallèlement, Pernod Ricard vise une stabilisation des ventes de sa vodka Absolut aux Etats-Unis ainsi qu'une amélioration de ses performances en Chine, où les ventes ont chuté de 9% sur l'exercice écoulé.

'Il est important de souligner que nous évoluons dans un environnement toujours contrasté', a souligné Alexandre Ricard lors de la présentation.

Le groupe a confirmé au passage sa volonté de 'premiumisation' qui consiste à se concentrer sur le haut de gamme, une stratégie qui s'avère aujourd'hui payante aux Etats-Unis.

'Plus on monte en gamme, plus on rencontre de la croissance', a expliqué Alexandre Ricard.

Fort de ces performances jugées 'solides' et 'encourageantes', Pernod Ricard compte proposer à ses actionnaires un dividende annuel de 1,88 euro, en hausse de 4% par rapport à l'exercice précédent.

Toutes ces déclarations étaient accueillies favorablement jeudi à la Bourse de Paris, où l'action progressait de 2,1% pour se hisser au-delà des 105 euros.

Quelques spécialistes émettent malgré tout quelques réserves sur la publication.

'L'activité s'est contractée de 0,7% en données organiques au quatrième trimestre, alors que le consensus visait une croissance de 0,7%, mais c'est globalement en ligne avec notre prévision (-1%)', commentent les analystes de Bryan Garnier, qui sont à 'neutre' sur la valeur.

Concernant la perspective d'une hausse de 2% à 4% du résultat opérationnel courant (ROC) sur le nouvel exercice, Bryan Garnier fait remarquer que le consensus visait jusqu'ici 3,8%.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant