Pernod Ricard discret sur ses perspectives, relève son dividende

le
0
PERNOD RICARD NE DONNE PAS DE PERSPECTIVES FINANCIÈRES POUR 2013-2014
PERNOD RICARD NE DONNE PAS DE PERSPECTIVES FINANCIÈRES POUR 2013-2014

par Lionel Laurent

PARIS (Reuters) - Pernod Ricard s'est déclaré jeudi confiant pour 2013-2014 après avoir enregistré lors de l'exercice clos fin juin une hausse de ses résultats en dépit d'un environnement moins dynamique en Chine.

Le groupe de spiritueux, qui réalise 40% de son chiffre d'affaires en Asie et dans l'ensemble des pays émergents, est touché comme ses concurrents par un tassement de la consommation de cognac en Chine, lié au ralentissement économique du pays et aux mesures anti-corruption prises par les autorités de Pékin.

La croissance enregistrée dans des pays émergents comme la Malaisie et l'Indonésie ainsi que des hausses de prix "significatives" ont permis à Pernod d'afficher une hausse de 6% de son résultat opérationnel courant à 2.230 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires du groupe, qui propose un dividende augmenté de 4% à 1,64 euro, a progressé de 4% en 2012-2013 à 8.575 millions d'euros et a affiché une croissance organique de 5% au dernier trimestre de l'exercice.

Le numéro deux mondial du secteur, derrière le britannique Diageo, a été discret sur ses perspectives financières pour 2013-2014. Mais il s'est dit confiant dans sa capacité à poursuivre sa croissance en 2013-2014 sur la base d'une hypothèse de croissance mondiale globalement comparable à celle de 2012-2013.

Il table sur des marchés émergents moins "dynamiques" et sur la poursuite d'une bonne croissance aux Etats-Unis. En Europe, la situation devrait rester difficile mais le groupe note des signes d'amélioration.

En Bourse, l'action Pernod Ricard sous-performe le marché après ces annonces. Elle perd 0,85% à 89,91 euros à 11h25 tandis que l'indice CAC 40 gagne 0,45%.

"Les résultats sont conformes aux attentes et aux prévisions fournies par le groupe", commente un trader en poste à Paris. "Il n'y a pas de prévision pour 2013-2014 mais les perspectives devraient être similaires à ce qui s'est passé cette année, avec moins de croissance sur les marchés émergents et une certaine amélioration en Europe de l'Ouest."

Le directeur général Pierre Pringuet a déclaré lors d'un entretien téléphonique à Reuters que la performance du groupe devrait s'améliorer en Chine au second semestre de l'exercice entamé le 1er juillet.

Il a ajouté que Pernod était en mesure de réaliser des acquisitions moyennes, pouvant aller jusqu'à un milliard d'euros, sans remettre en cause sa note de crédit.

Avec Jean-Michel Bélot, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant