Pernod Ricard attend une croissance ralentie à 2% en EMEA

le
1
PERNOD RICARD PRÉVOIT UN RALENTISSEMENT DE SA CROISSANCE DANS LA RÉGION EUROPE-ASIE-MOYEN-ORIENT
PERNOD RICARD PRÉVOIT UN RALENTISSEMENT DE SA CROISSANCE DANS LA RÉGION EUROPE-ASIE-MOYEN-ORIENT

PARIS (Reuters) - Pernod Ricard table sur une croissance ralentie aux environs de 2% dans la région EMEA en 2014-2015, en ligne avec l'évolution observée sur les neuf premiers mois de l'exercice.

La dynamique du groupe de spiritueux dans la région, qui comprend l'Europe (France et Irlande exceptées), l'Afrique et le Moyen-Orient, est affectée par le net ralentissement de la Russie, pour cause de crise économique, et par une forte baisse en Pologne où la concurrence est particulièrement forte et où le groupe subit des bases de comparaisons défavorables.

La zone représente environ un tiers du chiffre d'affaires du groupe propriétaire d'Absolut, Martell ou Jameson.

Ces chiffres ont été mal accueillis par le marché, le titre Pernod Ricard reculant de 1,5% à 104,30 euros, dans un marché en baisse de 0,97% à 16h40.

En Pologne, où les ventes ont chuté de 10% sur les neuf premiers mois de l'exercice en cours, la tendance "devrait être légèrement meilleure au quatrième trimestre", a déclaré Christian Porta, PDG de la zone EMEA, lors d'une conférence téléphonique.

La situation ne devrait guère évoluer en fin d'exercice dans le "travel retail" (ventes aux voyageurs) qui a décroché de 12% sur neuf mois en raison de la chute du tourisme russe, comme en Russie même (+1% sur neuf mois), pour cause de crise économique.

En Afrique, où Pernod Ricard ouvre des filiales mais où les ventes ne pèsent que 2% du chiffre d'affaires du groupe, la progression a atteint 20% sur les neuf premiers mois de l'exercice.

L'ensemble de la zone EMEA avait vu ses ventes progresser de 4% au cours des neuf premiers mois de l'exercice 2013-2014.

(Pascale Denis, avec Dominique Vidalon, édité par Matthieu Protard)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • d.e.s.t. le mardi 30 juin 2015 à 19:28

    C'est vrai que le nombre de traîne-savates et autres SDF est en forte hausse en Europe, mais le pastis est encore trop cher pour eux: vivement une version low-cost à moins de 5 euros la bouteille et vous faites un malheur !