Pernod renoue avec la croissance au T1 mais reste prudent

le
0

(Actualisé avec précisions) PARIS, 23 octobre (Reuters) - Pernod Ricard PERP.PA a fait état jeudi d'un retour à la croissance avec un chiffre d'affaires en légère hausse au premier trimestre de son exercice décalé 2014-2015 grâce à une amélioration graduelle de ses ventes en Asie, tout en faisant des projections prudentes pour ses résultats annuels. Le numéro deux mondial des spiritueux derrière le britannique Diageo DGE.L a annoncé s'être fixé un objectif de croissance de son résultat opérationnel courant annuel compris entre 1% et 3% hors effets de change, après une hausse limitée à 2% au cours de l'exercice passé pour cause de chute de ses ventes de cognac en Chine. Les analystes tablaient quant à eux sur une prévision de croissance proche de 4%. Au premier trimestre de son exercice décalé, son chiffre d'affaires a totalisé 2,037 milliards d'euros, affichant une progression de 1%. A taux de change constants, la hausse de ses ventes ressort à 2% (après une baisse de 2% au trimestre précédent), un chiffre légèrement supérieur au consensus de 1,5% établi par l'entreprise. "Nous anticipons pour l'ensemble de l'année une amélioration progressive des ventes dans un environnement qui restera difficile", commente Alexandre Ricard, directeur général délégué du groupe, dans un communiqué. Le groupe indique avoir enregistré une croissance organique de 4% dans sa région "Asie-reste du monde" et de 3% sur le continent américain, tandis que ses ventes ont reculé de 1% en Europe. Après une année noire en Chine, le propriétaire du cognac Martell, du whisky Chivas Regal ou de la vodka Absolut avait vu ses ventes annuelles 2013-2014 rester stables (hors effets de change) pour cause de chute de 23% de ses ventes en Chine. ID:nL5N0QY0K9 Pour faire face aux vents contraires en Chine, Pernod Ricard a engagé un plan d'économies de 150 millions d'euros sur trois ans et prévoit de réinvestir dans ses marques environ un tiers voire la moitié des économies qu'il aura réalisées. Sur le montant total d'économies prévues, 75 millions d'euros sont attendues cette année, après 30 millions réalisées en 2013-2014, le solde étant programmé pour 2015-2016. Le communiqué : http://bit.ly/1xbGwqM (Pascale Denis, édité par Jean-Michel Belot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant