Permis : les syndicats contre un quota de réussite imposé

le
0
En grève illimitée, les inspecteurs d'auto-école réclament la revalorisation de leur carrière mais pointent aussi du doigt les récentes réformes du gouvernement. Parmi elles, la mise en place d'un objectif de 66% de réussite du premier coup au permis.

Il s'agissait selon les syndicats de l'une des orientations de la réforme du permis de 2008. Mis en place depuis 2010, le quota de 66% de réussite du premier coup au permis fait partie des réformes contre lesquelles se battent les inspecteurs d'auto-école. Christian Grolier, secrétaire général du Snica-FO, principal syndicat de la profession, souligne ce qu'il considère comme étant un objectif irréaliste. «Du jour au lendemain, le gouvernement a voulu que nous passions d'un taux de 58% à 66% sans aucun changement dans la formation», explique-t-il. Pour sa part, le gouvernement nie l'existence de cet objectif de réussite et l'on souligne seulement «le taux de réussite qui augmente chaque année».

Selon Christian Grolier, le gouvernement, sous couvert de la volonté de mettre en place un permis plus rapide à passer et moins cher pour les candidats, cherche «surtout à faire des économies en faisant passer moins d'examens». Le syndicaliste rappelle que les départs à

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant