Permis de construire délivré, à Paris, pour les tours Duo de Jean Nouvel

le
0
Tours DUO d'Ivanhoé Cambridge, Jean Nouvel, Paris (Ivanhoé Cambridge)
Tours DUO d'Ivanhoé Cambridge, Jean Nouvel, Paris (Ivanhoé Cambridge)

(AFP) - Ivanhoé Cambridge, la filiale immobilière de la Caisse de dépôt et placement du Québec, a obtenu auprès de la Ville de Paris le permis de construire pour son projet de tours Duo conçu par l'architecte Jean Nouvel, annonce-t-elle mardi.

"La délivrance du permis de construire nous fait entrer dans une nouvelle phase de ce projet enthousiasmant", a déclaré Meka Brunel, la vice-présidente exécutive pour l'Europe d'Ivanhoé Cambridge, dans un communiqué.

Issues d'une "vision urbanistique réfléchie et concertée" et insérées dans la Zone d'aménagement concertée (ZAC) Paris Rive Gauche, elles "apporteront leur pierre au rayonnement de Paris", a-t-elle estimé.

Situées dans le XIIIe arrondissement de la capitale, en bordure de la Seine et des voies ferrées, ces tours dont la livraison est attendue en 2020 sont asymétriques: la première mesurera 180 mètres de haut et comprendra 39 étages, la seconde, 122 mètres et 27 étages.

Elles seront mixtes, accueillant 96.100 m2 de bureaux mais aussi, sur 12.000 m2, un hôtel, un restaurant bar avec une vue panoramique sur Paris, un auditorium, des commerces, un jardin et des terrasses végétalisées, rappelle Ivanhoé Cambridge.

Les espaces de bureaux seront "flexibles, adaptés aux nouveaux modes de management et de travail" et offriront "une large gamme de services associés" tels qu'une conciergerie ou un espace dédié au fitness, précise Ivanhoé Cambridge.

Choisi en avril 2012 au terme d'une consultation internationale lancée par la Ville de Paris, Ivanhoe Cambridge est l'investisseur unique de ce vaste projet dont le montant n'est pas divulgué.

Il espère débuter les travaux au deuxième trimestre 2016, après commercialisation de la moitié des surfaces de bureaux.

Le portefeuille d'actifs immobiliers d'Ivanhoe Cambridge est d'environ 5 milliards d'euros en Europe, dont 1,1 milliard d'euros en France, où le groupe détient, de concert avec le fonds américain Blackstone, environ 30% de Gecina, numéro deux hexagonal des foncières immobilières. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant