Permis de conduire : tout ce qui change

le , mis à jour à 09:49
1
Permis de conduire : tout ce qui change
Permis de conduire : tout ce qui change

À compter de lundi, le Code de la route fait son toilettage de printemps. Les candidats stressés étrenneront — après vingt ans sans changement — une fournée de questions inédites plus orientées sur la sécurité routière. Un vrai changement pour 1,4 million de Français qui passent l'examen chaque année. Il s'agit-là de la dernière nouveauté de la réforme du permis de conduire initiée depuis près de deux ans par Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur.

« J'ai fait le siège auprès de l'assistante de mon auto-école pendant des mois pour obtenir une date d'examen alors que j'étais prête. C'était juste un cauchemar ! » se souvient Deborah, étudiante à Nice (Alpes-Maritimes), qui vient d'obtenir le précieux sésame après près de deux ans à batailler. En 2014, il fallait attendre 98 jours en moyenne pour repasser son permis après un premier échec, presque le double de la moyenne européenne. « Ça commence déjà à s'améliorer », estime Philippe Colombani, moniteur d'auto-école à Noisy-le-Roi (Yvelines). Les derniers chiffres font en effet état d'un délai moyen de soixante-douze jours. « Même si la situation est variable selon les départements, le temps d'attente a déjà baissé de près d'un tiers depuis 2014. En Ile-de-France, où la situation était la plus catastrophique. Cela va mieux », constate aussi Bruno Garancher, président du réseau d'auto-écoles ECF.

Prochaine étape, à partir du 1er juin, des entreprises privées vont surveiller le Code. L'objectif du ministère est de décharger les inspecteurs du Code pour qu'il se consacre à la conduite, gros point noir. La mesure a pour but de désengorger les files d'attente. La Poste et SGS se préparent d'arrache-pied.

Du côté de l'entreprise publique, on explique : « Notre promesse, c'est l'examen à la Poste ! explique Guy-Pierre Sachot, chargé des nouvelles offres. Il suffira de s'inscrire sur le site et de se rendre le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz il y a 11 mois

    Je suppose que pour la poste ce sera l'occasion de faire pression en déclenchant une petite grève par-ci par là...