Permis de conduire, Bloctel, clients ING... Découvrez ce qui va changer en juin

le
0

Ce 1er juin marque la naissance officielle de Bloctel, la nouvelle liste d'opposition au démarchage téléphonique. Pour profiter de ce service gratuit, rendez-vous sur www.bloctel.gouv.fr et entrez les numéros de téléphone fixe(s) et/ou portables(s) sur lesquels vous ne voulez plus être importuné. Vous recevrez alors un accusé d'inscription par mail dans lequel sera précisée la date à partir de laquelle les vendeurs de fenêtres ou de cuisine n'auront plus le droit de vous appeler (sous 30 jours), un laps de temps nécessaire aux entreprises pour nettoyer leurs fichiers. Et si jamais ces coups de fil intempestifs continuent ? Vous pourrez les signaler à la Répression des fraudes (DGCCRF), l'entreprise pouvant alors encourir jusqu'à 75 000 euros d'amende si elle est poursuivie.

Bon à savoir : les entreprises avec lesquelles vous avez un lien commercial (votre banque, votre assurance...), qui fournissent des journaux, périodiques et magazines ainsi que les instituts de sondage et associations à but non lucratif ne sont pas concernés.

A compter du 1er juin, les publicités des fournisseurs d'accès à Internet devront préciser si leurs raccordements à la fibre optique (pour de l'Internet à très haut débit) arrivent au pied des immeubles (fibre dite FTTB) ou jusqu'au domicile des futurs abonnés (FTTH). A l'origine de cette nouvelle obligation, la bronca de Free et Orange contre SFR-Numericable. Les premiers accusant le second de commercialiser une "fausse fibre", c'est-à-dire de se contenter de raccorder les bâtiments à la fibre puis de connecter les étages avec un câble coaxial. La différence ? Un câble n'est pas aussi performant que la fibre optique en termes de débit et de fluidité de connexion. Un peu comme lorsqu'un TGV roule sur des voies qui ne sont pas adaptées à la très grande vitesse.

Concrètement, si la fibre n'arrive pas jusqu'au logement, l'emploi du mot fibre dans une publicité devra être su...

lire la suite sur votreargent.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant