Période de régence en Thaïlande en attendant un nouveau règne

le
0
    BANGKOK, 15 octobre (Reuters) - Le chef du conseil privé 
royal de Thaïlande va assurer la régence après le décès jeudi du 
roi Bhumibol Adulyadej, en attendant que son fils lui succède 
formellement, a annoncé vendredi le gouvernement. 
    Après un convoi funèbre à travers Bangkok, la dépouille du 
roi Bhumibol repose désormais dans le palais royal, où des 
Thaïlandais en deuil se pressaient samedi matin, priant et 
allumant des bougies. Sa crémation pourrait ne pas se produire 
avant plusieurs mois.   
    Le prince héritier Maha Vajiralongkorn, âgé de 63 ans, veut 
porter le deuil avec le peuple thaïlandais et souhaite différer 
son accession au trône, laissant au Parlement le soin de le 
désigner officiellement monarque. 
    Le vice-Premier ministre, Wissanu Krea-ngam, a assuré 
vendredi soir dans une interview à la télévision nationale qu'il 
n'y avait aucune incertitude quant à la succession, mais que, 
pendant une période d'intérim, le chef du Conseil royal serait 
régent. 
    "Il faut qu'il y ait un régent pour le moment, afin de ne 
pas créer de vide", a déclaré le vice-Premier ministre. "Bien 
qu'il n'y ait aucun problème, car nous avons une réponse claire, 
le chef du conseil privé doit être régent temporairement." 
    "La situation ne sera pas utilisée longtemps", a-t-il 
ajouté, sans nommer le dirigeant du conseil royal, l'ancien chef 
des armées et ex-Premier ministre Prem Tinsulanonda, âgé de 96 
ans.     
    La mort du souverain à l'âge de 88 ans, après une longue 
maladie et 70 ans de règne, a choqué et attristé toute une 
nation pour laquelle Bhumibol Adulyadej était une figure 
paternelle. 
    Le prince Vajiralongkorn ne bénéficie pas de la même 
popularité que son père. Ses trois mariages se sont soldés par 
des divorces et il a passé la plupart de son existence en dehors 
du pays, notamment en Allemagne. 
     
    Voir aussi : 
    * Le roi de Thaïlande est décédé après un règne de 70 ans 
  
    * PORTRAIT -Bhumibol, symbole de l'unité nationale 
thaïlandaise   
    * Les touristes invités à respecter le deuil des Thaïlandais 
  
 
 
     
 
 (Amy Sawitta Lefevre et Pracha Hariraksapitak; Julie Carriat 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant