Périgueux : Alain veut obtenir le droit de randonner nu

le
8
Périgueux : Alain veut obtenir le droit de randonner nu
Périgueux : Alain veut obtenir le droit de randonner nu

Alain a un hobby : la randonnée naturiste discrète. Cela «m'apporte une forme de bien-être, me permet de me ressourcer, de faire une coupure avec le quotidien», a affirmé hier à la barre ce professeur de 51 ans installé en Charente-Maritime. Il est poursuivi pour exhibition sexuelle devant le tribunal correctionnel de Périgueux (Dordogne). Il risque jusqu'à un an de prison et 15 000 ? d'amende.

Les faits pour lesquels il se défend devant la justice remontent à février. Lors d'une balade dans les bois de la Roche-Chalais, au nord de la Dordogne, il est aperçu par une femme accompagnée de ce petit-fils. Après avoir constaté qu'Alain marchait dans son plus simple appareil, elle a noté le numéro de la plaque d'immatriculation de la voiture du promeneur et l'a communiqué aux gendarmes. Ces derniers ont interrogé le randonneur nu dès le lendemain. Sa chambre a été fouillée, son ordinateur a été analysé puis Alain s'est retrouvé en garde à vue.

«Je n'avais pas l'intention de montrer mes parties intimes»

«Je me suis expliqué, a-t-il confié au journal Sud Ouest. Mais il y a un point sur lequel je ne suis pas d'accord, c'est l'exhibition sexuelle. Ça ne me correspond pas.» Il a naturellement refusé la procédure du plaider coupable proposée par la justice. «On m'a proposé de reconnaître une culpabilité au titre de l'exhibition sexuelle qui ne correspond en rien au naturisme», s'est justifié Alain au micro de France 3 Périgord.

A l'audience, il a assuré ne pas avoir vu la dame. Il a cependant certifié avoir entendu du bruit et s'être précipité dans les fourrés, non sans se griffer au passage, ce qui prouve qu'il n'entendait pas s'exhiber. «Je n'avais pas l'intention de montrer mes parties intimes», a-t-il souligné.

L'enseignant spécialisé dans l'agro-alimentaire a expliqué avoir choisi ce site proche d'une maison de sa famille périgourdine pour ses fourrés. «J'avais cette pratique de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 le mardi 2 juil 2013 à 21:13

    La liberté c'est défendable..la prière des rues qui ressemble à ...c'est inadmissible dans notre société complètement défoncée....

  • 2445joye le mardi 2 juil 2013 à 21:01

    Mais il peut randonner en toute sérénité sur l'île du Levant dans cet appareil. Enfin, à condition de ne pas se courber pour cueillir une fleur...

  • pierry5 le mardi 2 juil 2013 à 19:44

    L'Europe est vraiment championne en matière de laxisme. Un hurluberlu de ce genre qui se ballade à poil dans certains états des USA se retrouve 6 mois en tôle. S'il y a des gosses dans les environs c'est encore aggravé.

  • frk987 le mardi 2 juil 2013 à 19:00

    Dans la cadre des détraqués....une minorité que le PS va prendre en compte, ma foi une voix est une voix !!!!

  • bordo le mardi 2 juil 2013 à 18:14

    En plein délire. Il est tout nu et il ne veut pas montrer ses parties intimes. Je lui vois une jolie veste boutonnée dans le dos et un petit cabanon...

  • janaliz le mardi 2 juil 2013 à 18:13

    Il existe des tribus de par le monde où il serait parfaitement intégré dans le paysage. Mais il devra enlever sa casquette et ses chaussures0 Quand on veut retourner à l'état sauvage, c'est un passage obligé...

  • j.delan le mardi 2 juil 2013 à 18:04

    Pas nu : en trois pièces, 2 chaussures et une casquette

  • j.delan le mardi 2 juil 2013 à 18:02

    Un de ces jours il risque de rencontrer un comité "d'accueil" qui le raménera à la raison, et lui permettra de se ressourcer !!!