PERIAL : précurseur par tradition

le
0


En 2016, PERIAL fête 50 ans d’innovation au service de l'immobilier. Un âge pour se satisfaire de ses lauriers ? Non. La société de gestion milite toujours pour une épargne simple, pratique et innovante : l'investissement en immobilier.
 

Placer ses économies, c'est évidemment souhaiter qu'elles fructifient...  en confiance. Depuis 50 ans, c'est l'objectif de Perial qui ancre « résolument son action dans une optique d’innovation et de performance ». Voilà pourquoi l’une de ses missions repose sur la pédagogie en matière immobilière  car c’est une « forme d’épargne sûre, performante, régulière et accessible à tous » souligne Eric Cosserat, Président de Perial.

L'histoire de Perial remonte à 1966, époque où les premières SCPI spécialisées dans l’immobilier de bureau se créent… dont la vénérable PF1. A l’époque, il s’agit d'un produit particulièrement novateur tout comme une « initiative visionnaire » au vu du succès des SCPI quelques années plus tard. Les données 2015 délivrées par L'ASPIM sont attendues avec impatience. Elles ne devraient cependant pas, malgré un environnement économique morose, démentir la tendance des années précédentes avec une collecte record estimée autour de 4 mds € contre 2,9 mds € en 2014.

Pour sa part, Perial a choisi dès l'origine de concentrer son action sur les immeubles de bureaux. Bien vu ! Car à elles seules, les SCPI de bureaux concentrent aujourd'hui 66% du total des souscriptions (nettes). Autre décision avant-gardiste, le lancement en 2009 de PF02, la première SCPI verte du marché. Dédiée aux immeubles disposant d’une certification environnementale, cette SCPI a connu et connaît un succès foudroyant. A l'appui d'une collecte de 153,8m€ ; elle figure au 2ème rang des SCPI les plus souscrites au 1er semestre 2015.

Et aujourd’hui ? Perial prend le chemin du digital et du développement durable. Une marche vers l’avenir et l’innovation qui font du groupe une start-up avec 50 années d’expérience !

Rétrospective 2015 

La collecte des SCPI totalise 414m€ (+68%).Dans l'ordre PF02 distance largement ses 2 sœurs avec 359m€. Loin derrière PF0 et PF1 engrange respectivement 46m€ et 9m€

Les investissements ont représenté 387m€ (+44%). Logique, PF02 s'octroie la plus importante part du gâteau (323m€) tandis que PF0 et PF1 réalisent 38m€ et…m€ d'acquisitions. A l'aube de l'exercice 2016, Perial précise que plus de 150m€ d'investissements sont déjà amorcés.

Typologie des investissements : 44 nouveaux immeubles sont entrés dans le patrimoine des 33 SCPI. Le segment bureau (87%) a été largement préféré aux commerces (13%). Par ailleurs, le rendement des acquisitions ressort en moyenne à 6,73%.

Quelques chiffres significatifs :

PFO2 capitalise 1, 43 mds € (+40%), son taux de distribution s'élève à 5,01 %. A noter que le prix de la part a été augmenté 2 fois durant l'exercice. Le 1er mars, il s'élevait à 184€, puis 6 mois plus tard le 15 octobre à 191€ soit une hausse de 5% sur 1 an.

PFO capitalise 345,5m€ soit une progression de 25% d'un an sur l'autre. Son rendement s'élève à 5,01 % tandis que le prix moyen de la part s'envole de 13,36 % (918,24€). . Parmi les événements marquant la « renaissance » de PF0, la réouverture du capital le 1er octobre pour un prix de souscription de 932€.

PF1 affiche une capitalisation de 489,6m€. Son taux de distribution est plus élevé que celui de ses 2 autres sœurs à 5,21%. Le prix moyen acquéreur de la part (412,28€) s'adjuge lui 1,16 %.

Retrouvez cet article sur Primaliance.com
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant