Peres dans un état "critique mais stable", selon son médecin

le
0
    JÉRUSALEM, 14 septembre (Reuters) - L'ancien président et 
Premier ministre israélien Shimon Peres reste dans un état 
"critique mais stable" au lendemain de son accident vasculaire 
cérébral, a annoncé mercredi son beau-fils et médecin personnel. 
    Selon ce dernier, Rafi Valdan, il est trop tôt pour se 
prononcer sur d'éventuelles séquelles neurologiques après 
l'attaque qui a affecté la partie droite du cerveau de Shimon 
Peres mardi, mais les indicateurs sur sa santé sont 
satisfaisants. 
    "Tous les paramètres sont stables, pression artérielle, 
rythme cardiaque, saturation sanguine", a déclaré le médecin aux 
journalistes. Cela me donne "un certain optimisme", a-t-il 
ajouté. 
    "Les chances de survie sont plutôt bonnes. En ce qui 
concerne le niveau de récupération neurologique, personne ne 
peut le dire à ce stade précoce", a-t-il ajouté.  
    Shimon Peres, qui est âgé de 93 ans, a connu quelques ennuis 
de santé mineurs ces 12 derniers mois, ce qui ne l'a pas empêché 
de maintenir un emploi du temps chargé. 
    Mardi encore, il avait tenu ses rendez-vous habituels et 
était en "parfaite condition", avant de commencer à se plaindre 
de maux de tête, a déclaré son médecin. Il a alors été 
hospitalisé pour examen et a ensuite été victime d'un accident 
vasculaire cérébral "massif", a dit Rafi Valdan, qui est marié à 
la fille de Shimon Peres. 
    Le prix Nobel de la paix 1994 a ensuite été mis sous 
sédation et plongé dans un coma artificiel. Il a été brièvement 
sorti de cet état dans la nuit. Selon Rafi Valdan, il a bien 
réagi et a notamment prononcé quelques mots. Les médecins ont 
l'intention d'alléger sa sédation dans la journée de mercredi 
pour tester à nouveau sa réactivité. 
    Shimon Peres a participé à pratiquement tous les grands 
événements de l'Etat d'Israël depuis sa fondation en 1948.  
    Il a remporté le prix Nobel de la paix en 1994 avec le 
Premier ministre israélien de l'époque, Yitzhak Rabin, et avec 
le Palestinien Yasser Arafat, pour leur contribution aux accords 
d'Oslo qui visaient à poser les bases d'une résolution du 
conflit israélo-palestinien. 
 
 (Luke Baker; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant