Père Jean-Philippe Chauveau, le saint homme du Bois

le
0
Prêtre auprès des prostituées et des prisonniers, le père Chauveau se confesse dans un livre où il évoque son enfance malheureuse et sa rédemption. Nous l'avons suivi parmi ses ouailles un peu particulières.

Il est 23 heures, ce mercredi-là, quand le camping-car de l'association Magdalena se gare contre le trottoir d'un rond-point du bois de Boulogne. Sur la carrosserie, on peut lire: «Elle m'a regardée comme une personne», cette phrase que Bernadette Soubirous prononça pour évoquer sa rencontre avec la Vierge. À bord du véhicule, trois bénévoles, Michel, Raphaël et Jessica, grillent une cigarette avec Jean-Philippe, le moine de la Communauté Saint-Jean qui a fondé l'association en 2008 pour venir en aide aux prostituées.

Le «Petit Gris» à la bouille ronde et aux yeux rieurs, qui embrasse tout le monde et semble n'avoir jamais voussoyé qui que ce soit, est une vedette ici. Depuis dix ans, avec l'association du père Giros, Aux captifs la libération, puis...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant