Père Georges : «Je voulais rester vivant et ne pas me déshumaniser»

le
0
VIDÉO - Le père Georges Vandenbeusch s'est confié pour Le Figaro sur ses sept semaines de détention au Nigeria.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant