Perche : Lavillenie comme chez lui à Londres

le
0
Perche : Lavillenie comme chez lui à Londres
Perche : Lavillenie comme chez lui à Londres

Vainqueur du meeting de Londres en 2013 et 2015 et bien sûr des Jeux Olympiques en 2012, Renaud Lavillenie s'est de nouveau imposé au stade olympique, avec un saut à 5,90m.

Son zéro pointé aux championnats d’Europe d’Amsterdam n’est plus qu’un mauvais souvenir. Après avoir réussi la meilleure performance de l’année (5,96m) il y a quelques jours à Sotteville-les-Rouen, Renaud Lavillenie a prouvé qu’il était en pleine forme à quatorze jours de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympique de Rio. Il a remporté le meeting de Londres dans le stade Olympique, là où il avait décroché sa médaille d’or olympique il y a quatre ans, et gagné également les meetings en 2013 et 2015. Le Clermontois s’est imposé avec un saut à 5,90m réussi à son premier essai, comme cela avait été le cas à 5,65m, 5,75m et 5,83m. Il a revanche échoué à trois reprises à 5,97m, ce qui aurait été la nouvelle meilleure performance mondiale de l’année. Son rival du jour, l’Américain Sam Kendricks, a échoué deux fois à 5,90m avant d’abandonner. Le Français Kevin Menaldo prend la troisième place grâce à un saut à 5,75m. Le dernier tricolore en lice, Stanley Joseph, a de son côté raté ses trois premiers sauts, à 5,75m. Malade, le Canadien Shawn Barber, qui aurait pu être un candidat à la victoire, a déclaré forfait pour ce meeting de Londres, qui ne comptant pas pour le classement de la Ligue de Diamant.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant