Percer les causes de la sclérose en plaques

le
0
Plus de 80.000 personnes en France souffrent de sclérose en plaques, 3.000 nouveaux cas étant recensés chaque année.

Cette maladie qui se manifeste par des poussées de troubles neurologiques variés, moteurs ou sensitifs, dont l'évolution plus ou moins invalidante varie d'une personne à l'autre, reste encore mystérieuse à bien des égards.

Dans ce contexte, le financement par le ministère de la Recherche d'une cohorte intitulée «Observatoire français de la sclérose en plaques», coordonnée par le Pr Christian Confavreux (université Claude-Bernard de Lyon, Hospices civils, Inserm), dans le cadre des dix projets de cohorte retenus, est une excellente nouvelle pour la neurologie.

Ce projet s'appuie sur les 28 centres experts sur la sclérose en plaques et les 16 réseaux de santé ville-hôpital répartis sur l'ensemble du territoire national. Il dispose déjà d'un outil de recueil des données exemplaire. Et peut dès maintenant analyser une cohorte nationale de 30.000 patients déjà constituée par le biais d'un dossier informatique médicalisé individuel.

 

Système informatisé&...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant