Percée historique des souverainistes anglais

le
0
Avec 23% des voix aux élections locales, le parti europhobe Ukip soulève un vent de panique chez les conservateurs.

Les clowns ne font plus rire. Les adhérents de l'Ukip (UK Independence Party), qualifiés par le ministre conservateur Ken Clarke de «brochette de clowns», vont devoir être pris au sérieux. Ils donnent des sueurs froides au parti tory de David Cameron, alors qu'ils célébraient vendredi une percée historique lors d'élections locales partielles en Grande-Bretagne. «Les électeurs qui ont voté pour l'Ukip doivent être respectés», a réagi le premier ministre, qui avait dans le passé décrit ses militants comme une bande d'«originaux, dingos et racistes inavoués».

Pour la première fois, le parti souverainiste avait présenté des candidats dans les trois quarts des circonscriptions en lice. Leur campagne de terrain, le charisme de leur leader Nigel Farage et l'impopularité du gouvernement Cameron leur a permis de gagner une centaine de sièges et d'...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant