PepsiCo soutenu au T1 par ses économies et l'Amérique du Nord

le
0
 (Actualisé avec des précisions, commentaire d'analyste) 
    par Yashaswini Swamynathan 
    18 avril (Reuters) - PepsiCo  PEP.N  a annoncé lundi un 
bénéfice trimestriel meilleur que prévu grâce aux réductions de 
coûts et à une croissance de la demande en Amérique du Nord pour 
ses produits salés. 
    L'action du groupe américain, surtout connu pour ses sodas, 
les jus de fruits Tropicana et la boisson énergétique Gatorade 
gagnait 1% en avant-Bourse lundi. 
    Le titre avait progressé de près de 3% sur le premier 
trimestre de l'exercice fiscal, clos le 19 mars. 
    Le numéro deux mondial des boissons non alcoolisées a mieux 
résisté à la baisse des ventes de boissons gazeuses que son 
concurrent Coca-Cola  KO.N , son pôle de produits salés ayant 
compensé pour l'essentiel l'impact de l'évolution des goûts des 
consommateurs, qui se portent plus volontiers sur des boissons 
telles que les jus de fruits et le thé. 
    "Nous avons élargi notre gamme de boissons pour réduire 
notre dépendance envers les colas (...)", explique PepsiCo dans 
un communiqué, ajoutant que la boisson gazeuse Pepsi ne 
représente plus dorénavant que 12% de son chiffre d'affaires, et 
les boissons gazeuses en général moins du quart. 
    Les coûts induits par les ventes ont baissé de 6,4% et 
PepsiCo a également bénéficié d'une baisse des prix des matières 
premières, le sucre en particulier. 
    Les résultats sont la marque "d'un trimestre très classique 
pour Pepsi", commente l'analyste Stephen Powers, d'UBS, ajoutant 
qu'ils témoignent des retombées des efforts déployés par la 
société pour maîtriser ses coûts. 
    Le chiffre d'affaires net a cependant diminué de 2,9% à 
11,86 milliards de dollars, manquant de peu le consensus qui le 
donnait à 11,88 milliards et reculant pour le sixième trimestre 
consécutif. Cette baisse est la conséquence de la vigueur du 
dollar et de la faiblesse de certains marchés en Amérique latine 
et en Europe. 
    Les ventes en Amérique latine ont chuté de 26,3% au premier 
trimestre, à 1,04 milliard de dollars, en raison notamment de la 
déconsolidation et du provisionnement des opérations au 
Venezuela. Les ventes ont reculé de 9,1% en Europe et en Afrique 
sub-saharienne. 
    PepsiCo a toutefois dégagé une croissance organique de 3,5% 
et confirmé sa prévision d'une croissance organique d'environ 4% 
sur l'ensemble de 2016. 
    Sur les trois premiers mois de l'exercice, le bénéfice net 
part du groupe a fléchi de 24% à 931 millions de dollars (824 
millions d'euros), soit 64 cents par action, en tenant compte 
d'une charge de dépréciation de 373 millions de dollars liée à 
sa participation dans Tingyi-Asahi Beverages Holdings. 
    Hors exceptionnels, le résultat par action ressort à 89 
cents, huit cents de plus que le consensus Thomson Reuters 
I/B/E/S.     
 
 (Wilfrid Exbrayat et Véronique Tison pour le service français, 
édité par Marc Angrand) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant