Pepijn Lijnders, éminence rouge

le
0
Pepijn Lijnders, éminence rouge
Pepijn Lijnders, éminence rouge

Arrivé à Liverpool il y a trois ans, Pepijn Lijnders est progressivement devenu le cerveau indispensable à Jürgen Klopp. Portrait d'un précoce.

Une journée d'été à Santa Clara, Californie. Au-dessus des têtes, il y a ce soleil agressif, mais il y a surtout ce bruit qui emmerde Pepijn Lijnders : des hélices d'avion. Alors, il augmente le volume. Il faut le voir s'agiter au milieu du Levi's Stadium de la ville, le voir hurler, recadrer et déplacer de quelques centimètres ses pions pour que tout soit parfait. Quelques semaines plus tôt, certains des hommes qui lui font face étaient en France pour disputer le championnat d'Europe, d'autres étaient là, aux États-Unis, pour s'arracher le gain d'une Copa América Centenario sans saveur. Mais ça, Lijnders en a un peu rien à faire. Sa cible, ce sont avant tout eux : les jeunes. Il s'expliquera d'ailleurs quelques heures plus tard, face caméra, à la chaîne officielle du Liverpool FC : "Mon rôle, c'est avant tout d'intégrer ces joueurs à l'ensemble collectif qu'est le groupe professionnel. On est dans une période clé pour la saison qui commencera dans quelques semaines. Le plus important, c'est que chaque individu qui compose ce groupe soit capable de prendre des décisions individuelles en fonction des références et idées du collectif."

Les 50 joueurs qui ont écrit l'histoire de Liverpool

Pepijn Lijnders est comme ça. Il était comme ça il y a quinze ans, au moment de se lancer dans le coaching chez lui, aux Pays-Bas. Il était comme ça au PSV, au FC Porto et il est comme ça à Liverpool, que ce soit lors de cet été 2016 ou n'importe quand depuis qu'il est arrivé à Melwood en août 2014. Il est différent, il cite du Einstein - "La logique te mènera de A à Z... l'imagination te mènera plus loin." - mais il est surtout celui pour qui Jürgen Klopp a un jour eu ces mots : "Je ne peux imaginer ma vie à Liverpool sans lui." Rien que ça.

L'inspiration Coerver


Pepijn Lijnders, c'est aussi un mélange d'absurde et de révérences autour d'une question : comment un mec de trente-quatre ans, qui a déjà passé seize ans dans ses notes, a-t-il pu devenir à ce point une référence alors qu'il n'est encore qu'à la lisière d'une carrière d'entraîneur qui s'annonce

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant